Hypnose à Lorient: pour une thérapie brève.

L’hypnose ericksonienne est une pratique thérapeutique, sans rapport direct avec les démonstrations de music-hall ou de rue en vogue actuellement. Éric duval pratique cette forme d’hypnose à Lorient, complément de la Gestalt-thérapie.

Dans ma pratique de l'hypnose à Lorient, j'ai choisi de me former à l'hypnose Ericksonienne.
Milton Erickson, un homme hors du commun.

Avec les séances d’hypnose dans son cabinet de psychothérapie à Lorient, vous pourrez par exemple dépasser la peur de parler en public, ou encore l’angoisse des examens. En suivant quelques séances d’hypnose, vous pourrez aussi vous faire aider pour arrêter de fumer. L’hypnose règle par ailleurs des difficultés au niveau du sommeil. L’hypnose permet aussi une grande amélioration du ressenti de la souffrance. D’ailleurs, elle est de plus en plus largement utilisée dans les centres hospitaliers anti-douleur, et même pour les anesthésies légères.

Il ne s’agit pas ici de donner une définition de l’hypnose. Plusieurs écoles existent sur ce sujet. Concrètement, l’hypnothérapeute s’intéresse d’abord à vous: qui êtes vous, qu’imez vous ou non, votre mode vie, etc. Il vous proposera aussi de lui exposer votre vision de l’hypnose, afin d’échanger avec vous sur ce sujet. Chaque personne est différente, et par là même chaque accompagnement est du « sur-mesure ».

L’hypnose est une approche non intrusive

L’hypnose est donc une technique non intrusive, par laquelle le praticien ne soumet pas l’autre à sa volonté, mais l’accompagne dans la découverte de ses ressources et solutions propres. Il est bien entendu évident qu’une relation de confiance s’établisse entre vous et le praticien. Car il s’agit de vous sentir en sécurité.

Mise au point par le psychologue américain Milton Erickson (1902-1980) au cours des années 50, cette technique (l’hypnose ericksonnienne) utilise des métaphores, des récits symboliques, dont l’inconscient s’empare pour choisir lui-même la solution qui lui correspond.

Une pratique très ancienne

Mais l’hypnose existe depuis bien avant notre époque. Certains la font remonter à l’époque des Pharaons voir même encore plus en arrière dans le temps. Longtemps, la confusion entre magie, magnétisme et psychologie ont valu à cet art des jugements très tranchés. Pas étonnant qu’au fil du temps elle ait été portée au pinacle puis disparaisse pendant des années, pour mieux revenir aujourd’hui, de plus en plus reconnue et adoptée par le corps médical.

Avec Messmer, c'est l'hypnose "music hall". Il provoque des transes hypnotiques sur scène pour l'amusement des foules.
Messmer, l’hypnose « music hall »

Aujourd’hui, favorisée par la médiatisation des mentalistes et autres hypnotiseurs de music hall, elle connaît un regain d’intérêt. Les neurosciences commencent à fournir quelques explications à cet étrange phénomène. Et l’hypnose fait même son entrée dans les milieux médicaux, paramédicaux et psychiatriques.

Vous pouvez d’ailleurs accéder à une vidéo très claire diffusée le 10/09/19 par Arte en cliquant sur CE LIEN.

Ma pratique a pour but de vous soutenir dans vos objectifs qui peuvent être très variés et peuvent en parallèle nécessiter une prise en charge médicale. En effet, l’hypnose ne peut pas soigner des atteintes corporelles ou physiologiques. Elle peut accompagner la prise en charge médicale.

Une vidéo de présentation rapide de l’hypnose, par Claude Virot, psychiatre et directeur de l’institut de formation à l’hypnose Emergence à Rennes.