5 conseils pour moins subir le stress

Avant tout, ne pas oublier que le stress est un élément naturel de la vie. Initialement, le mot “stress” désigne une contrainte exercée sur un matériau, qui le fera dans un premier temps fléchir puis se briser.

Par extension le terme a été appliqué à un état psychologique à consonances négatives. Il faudrait élargir cette définition, en intégrant l’idée que le stress naît d’une pression externe, créant une sensation/émotion interne. La douleur peut en être une cause, mais le bonheur aussi. il suffit, pour s’en convaincre, de lire les indicateurs des risques suicidaires: un mariage ou une naissance y figurent en bonne place….

Bref, le contexte génère du stress, quel qu’il soit, qui fait subir à l’organisme une tension pouvant devenir insoutenable. L’organisme est normalement constitué pour s’adapter à ce stress et le traverser. Mais s’il devient trop fort, c’est l’ulcère, l’épuisement, la dépression, le burn out…

Pour éviter d’en arriver là, quelques pratiques peuvent limiter l’intensité de ce stress.

1 – Le plus simple et le plus souvent entendu, et qui reste efficace: respirer. Concentrer l’attention sur le rythme de cette respiration, en l’observant , sans chercher à le contrôler. Et constater que, progressivement, il se calme.
2 – Garder à la conscience votre “frontière”; ce qui est à l’extérieur de vous n’est pas “en” vous.
3 – Accueillir l’émotion pour ce qu’elle est. Ne pas lutter contre elle, la reconnaître permettant de ne pas se laisser submerger.
4 – Ne pas prendre ce qui ne vous appartient pas.
5 – Et si cela est possible, vous isoler et hurler à pleins poumons ce qui vous agite… Mais pour cela, mieux vaut être seul…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.