Définition de la Psychothérapie

Psychothérapie: définition et différence avec le développement personnel?

La décision de s’engager dans une psychothérapie, nécessite avant tout de poser une définition de la psychothérapie.

Une psychothérapie a pour objet le psychisme individuel. Elle se donne les moyens techniques pour agir sur ses effets dans les comportements. Elle trouve sa légitimité si la technique est intégrée à l’ensemble de la connaissance sur le psychisme, y compris dans ses organisations pathologiques. La pratique psychothérapique se différencie de toutes les pratiques normatives, rééducatives, ou d’inspiration religieuse. Elle ne vise pas à normaliser, ni à endoctriner.

La psychothérapie se fonde sur l’existence d’une relation interpersonnelle au travers de laquelle une mobilisation du psychisme est possible. Elle produit un remodelage au niveaux affectifs, relationnels et cognitifs.

La psychothérapie s’adapte à l’accompagnement pour les adultes, aux couples, aux familles ou en groupe ouvert).

Vous pouvez aussi suivre ce lien vers Wikipédia pour une définition de la psychothérapie plus extensive.

S’engager sur ce chemin repose sur des raisons très différentes d’une personne à une autre. À la base se trouve un mal-être, plus ou moins lourd, plus ou moins ancien, plus ou moins handicapant au quotidien.

Ce mal-être peut trouver son origine dans des événements actuels, comme par exemple:

  • Difficultés professionnelles,
  • Perte d’emploi,
  • Deuil,
  • Annonce d’une maladie grave d’un proche ou de soi-même,
  • Départ d’un enfant de la maison,
  • Des changements importants dans sa vie,
  • Des difficultés avec ses proches,
  • Difficultés dans le couple,
  • Divorce.

Mais le mal-être est parfois plus profond, et nécessite un travail en psychothérapie de plus long terme. Les demandes sont par exemple motivées par:

  • Des idées suicidaires, la dépression, l’anxiété, des problèmes alimentaires,
  • Des difficultés émotionnelles récurrentes,
  • La répétition malgré soi de comportements, de pensées et d’émotions,
  • Une souffrance diffuse et continue sans raison apparente,
  • Un manque de confiance en soi, une sensation de rejet, l’impression d’être “différent”, 
  • Un trouble de la personnalité.

Une démarche de développement personnel se fait dans un tout autre état d’esprit. La personne qui s’engage ainsi souhaite mieux se connaître, développer certaines compétences internes, explorer d’autres manières de communiquer, etc. Cette démarche peut se faire dans le cadre d’un accompagnement individuel. Souvent, les thérapeutes ou “coach de vie” proposent des stages en groupe sur un week-end ou une semaine ou encore des groupes mensuels thématiques .